Menu schließen

Ma famille en Croatie après l’évasion - letzter Text!

Frage: Ma famille en Croatie après l’évasion - letzter Text!
(1 Antwort)


Autor
Beiträge 34
0
Dies ist der letzte Text der bitte korrigiert werden muss.

Ma famille en Croatie après l’évasion


Ma mère travaille depuis leur arrivée au Allmagne dans l’Ortenauklinikum à Wolfach.
Elle mariait mon père en 1997. Deux années après elle a revécu ma sœur et un année après, elle a revécu moi. Parce que le formation de ma père n’est pas valide, il a trouvé un travail ne dois pas un formation. Aujourd’hui il travaille dans un restaurant qu’il s’appelle Hirschen. Mes oncles ont resté à Denmark. Ils doivent à thérapie jusqu`à aujourd`hui. Mes grand-parents du côté de m on père reste à Štruge jusqu`à aujourd`hui. Ma grand-mère du côté de m a mère reste depuis elle et mon grand-père ont déménagé en Fotča. Elle est lá encore. La guerre a arrêtée à 2001 et notre grands-parents rendre visite en Allemagne pour la première fois à 2002. Nous gardons le contact: Chaque année, nous revoyons au moins une fois et tous ensemble, nous visitons le tombeau de mon grand-pére en Fotča.
Il y a une gateau de ma famille qui s’appelle Cupavci que nous faisons tous les ans dans le anniversaire de mariage des mes parents. Nous faisons la gateau, parce que nous annivers notre fuir survécu et fête notre vivre dans l’allmagne.

Deutsch:

Ma famille en Croatie après l’évasion (1996-présent)
Meine Mutter arbeitet seit ihrer Ankunft in Deutschland im Ortenauklinikum Wolfach. Sie heiratete mein Vater 1997, zwei Jahre später bekamen sie meine Schwester. Darauf folgte ich ein Jahr später. Da die Zugfüherausbildung meines Vaters in Deutschland nicht zulässig war, musste er einen Job annehmen der keine Ausbildung fordert. Heute arbeitet er im Restaurant Hirschen Meine Onkel blieben in Dänemark und müssen bis heute in Therapie. Meine Großeltern väterlicherseits blieben mit meinem Onkel in Štruge bis heute. Meine Oma mütterlicherseits blieb seit dem sie mit meinem Opa 1960 in Fotča gezogen ist dort, wo sie heute noch ist. Der Krieg hörte 2001 auf, weswegen uns unsere Großeltern zum ersten Mal in 2002 in Deutschland besuchen kommen. Wir alle bleiben in Kontakt: Jedes Jahr versuchen uns mindestens einmal zu treffen und wir besuchen jedes Jahr alle zusammen das Grab meines Opas in Fotča.

Gâteau de ma famille
Es gibt einen Kuchen namens Čupavci in meiner Famillie den wir jedes Jahr traditonell am Hochzeitstag meiner Eltern backen. Wir backen ihn um damit unsere überstandene Flucht und unser Leben in Deutschland zu feiern. Dank dem Internet können wir, unsere Onkel und unsere Großeltern via Videochat ihn zusammen essen und zusammen feiern.
Frage von Bibi19 | am 09.03.2017 - 23:37


Autor
Beiträge 1232
174
Antwort von aurielle | 10.03.2017 - 00:20
Ma famille en Croatie après la fuite du pays/ après le départ de la Yougoslavie

Ma mère travaille depuis son arrivée en Allemagne dans le centre hospitalier de l’Ortenau à Wolfach. Elle s`est mariée avec mon père en 1997. Deux années après ma sœur est née,
et un an après c`était moi.
Comme la formation de conducteur de train de mon père n’était pas valide et reconnue en Allemagne, il a dû trouver un travail qui ne nécessitait pas de formation. Aujourd’hui il travaille dans un restaurant qui s’appelle "Hirschen". Mes oncles sont restés au Danemark et ils doivent encore aujourd`hui suivre une thérapie. Mes grand-parents du côté paternel sont restés à Štruge jusqu`à aujourd`hui. Ma grand-mère maternelle et feu mon grand-père sont restés à Fotča depuis leur déménagement. La guerre s`est arrêtée en 2001 c`est pourquoi nos grands-parents sont venus nous rendre visite en Allemagne pour la première fois en 2002. Nous gardons le contact: Chaque année, nous essayons de nous rencontrer au moins une fois tous ensemble, nous allons tous ensemble sur la tombe de mon grand-père à Fotča
Le gâteau de ma famille
Il y a un gâteau qui s’appelle Cupavci que nous faisons tous les ans dans ma famille pour l`anniversaire de mariage de mes parents. Nous le cuisinons afin de célébrer notre fuite, notre survie et notre vie en Allemagne. Grâce à internet via la visioconférence nous pouvons le manger avec nos oncles et nos grands-parents et faire la fête ensemble.

Verstoß melden
Hast Du eine eigene Frage an unsere Französisch-Experten?

> Du befindest dich hier: Support-Forum - Französisch
ÄHNLICHE FRAGEN: